Avez-vous déjà dégusté ?

Share

Temps de lecture moyen : 3 minutes

Le Penny Blue XO, Single Estate

Pennyblue3_web

Vous êtes un aficionados des spiritueux et en particulier des Whisky ?

Vous cherchez une nouvelle destination pour flatter vos papilles ?

De très bon connaisseurs en spiritueux m’ont présenté ce Rhum comme une eau-de-vie susceptible de séduire les « Whisky drinkers ». Pourtant, l’idée de départ n’était pas celle de créer un Rhum inspiré du Whisky, mais de mêler les forces respectives de deux maisons de l’univers des spiritueux : d’un côté, Jean-François Koening, maître de chai de la distillerie mauricienne Medine, pour la production et l’art du vieillissement du Rhum, et de l’autre, Doug McIvor, expert en Whisky de la maison de négoce Berry Bros. & Rudd, pour son envergure commerciale internationale.

Au final, on se retrouve avec un Rhum qui semble plaire à la confrérie du Whisky. Et comme dirait Jean-François, « c’est un style Maison » !

Vous aimez le Whisky et le Rhum ? Alors vous avez forcément un avis sur le Penny Blue XO, Single Estate !

Le partenariat entre ces deux maisons débute en 2008 et se concrétise dès 2010 avec la création de la marque Pink Pigeon. C’est un Rhum blanc traditionnel de sucrerie (à base de mélasse) aux infusions aromatiques naturelles qui lui donnent de délicates notes florales. Il saura accompagner vos cocktails et sa douceur séduira, j’en suis sûr, la gente féminine !

Suite au succès de ce partenariat, Doug et Jean-François se lancent dans la création d’un Rhum vieux, lui aussi à base de mélasse. C’est le début du projet Penny Blue !

L’objectif est de créer chaque année un « Batch » (une sélection) des meilleurs fûts ! Jean-François et Doug mettent leurs connaissances et expériences en commun pour échantillonner et sélectionner soigneusement l’eau-de-vie de chaque fût et décider si oui ou non elle doit faire partie de l’assemblage du Penny Blue . Près de 14 fûts participent à l’assemblage de ce Rhum dont 2/3 sont des ex-fûts de Whisky et l’autre tiers des ex-fûts de Cognac.

Le « Batch 1″ est donc composé d’eau-de-vie ayant vieillie en fûts de Cognac et de Whisky. Le « Batch 2″ devrait être complété par une eau-de-vie vieillie en fûts de Bourbon afin d’accentuer le côté boisé et vanillé de ce Rhum.

Environ 5000 à 7000 bouteilles par « Batch » seront produites. Une variation due à la part des anges, cette fameuse fraction qui s’évapore lors des longs vieillissements des Rhums en fûts !

Le Packaging : Une allure d’exclusivité

Dans tous ça, pourquoi avoir choisi le nom d’un timbre ?

Pennyblue2_web

De par sa rareté, ce timbre est très célèbre et représente bien l’histoire de Maurice (l’un des derniers exemplaires a été vendu en 1992 pour un montant de 1,3 millions d’euros…).

C’est ce côté rare et exclusif qui a séduit les créateurs car c’est dans cet esprit qu’ils ont créé ce Rhum ! L’assemblage « Batch 1″, actuellement sur le marché, est unique et les suivants seront créés dans le même esprit.

De la sélection des eaux-de-vie à la création du packaging, on retrouve donc une seule et unique vision : créer un produit exclusif !

C’est sur une bouteille à l’allure courtaude qu’une étiquette dentelée comme un timbre nous éclaire sur les traits de caractères de ce Rhum.

Ce Penny Blue  XO (Extra Old) est un Single Estate.  En d’autres termes, un Rhum créé avec des eaux-de-vie qui proviennent d’un seul domaine.

Pennyblue_web

Juste en-dessous du liseré rouge où apparaît le numéro du « Batch », j’apprends deux choses que je n’ai pas l’habitude de voir sur les étiquettes des Rhums :

  • Non-Chillfiltered : Ce qui veut dire que le Penny Blue n’a pas subi de filtrage à froid. Un procédé qui selon les experts nuit aux qualités gustatives et olfactives du Rhum
  • Natural Colour : Une couleur due au processus naturel de vieillissement en fûts de chêne

J’ajouterai que la signature des deux créateurs est une très bonne idée car c’est tout de même grâce à eux que ce Rhum existe !

J’ai la bouteille numéro 257, et vous ?

La dégustation visuelle : Ouvrez grand les yeux !

Je commence par observer sa robe de couleur ambrée avec des teintes légères de caramel. Sa couleur est révélatrice du type de fût dans lequel le Rhum a séjourné. D’ailleurs, elle est caractéristique des Rhums ayant vieilli en ex-fût de Cognac.

Après avoir fait danser le Rhum dans mon verre, les larmes apparaissent après quelques secondes… Je pense que nous sommes en présence d’un Rhum peu sucré.

La dégustation olfactive : Une affaire de nez

Faites danser votre Rhum pour l’aérer et libérer ses parfums fruités et boisés  !

Le fruité me laisse une impression de fruits confits à laquelle viennent s’ajouter de douces notes épicées, sûrement de la cannelle… C’est assez subtil et pour tenter d’amplifier et de mieux identifier son parfum, je sens tour à tour un bâton de Cannelle et le verre de Rhum.

Le parfum de bois de santal tente de me séduire lorsque je fais danser ce Rhum dans son verre. C’est très agréable ! Les molécules volatiles du bois sont plus lourdes que les autres et c’est la raison pour laquelle elles se révèlent bien mieux après une légère agitation du liquide.

La dégustation gustative : Faites la fine bouche !

Ce Penny Blue XO Single Estate, est maintenant près à ce laisser goûter !

Prenez une petite gorgée de Rhum et gardez-là quelque secondes en bouche pour lui laisser le temps d’exprimer toute sa complexité. Son épanouissement en bouche se réalise sur une sensation « beurrée ».  On a l’impression qu’il s’invite pour prendre tout naturellement son équilibre sur votre langue et votre palais.

C’est à la fois suave et très légèrement sucré.

Les arômes du Penny Blue s’expriment en bouche sur des notes d’épices douces et boisées relativement légères. Une fois avalée, un pic de chaleur s’accompagne de notes d’agrumes avec des picotements au fond du palais. La sensation de chaleur disparaît rapidement pour laisser place à une longue finale aux arômes boisés bien prononcés.

Vous voulez partager vos impressions sur cette dégustation ? Votre avis est le bienvenu !

Share

Ajouter un commentaire